Interethnic Relations in the Great War;

Demystification of the Oppressed French-Canadian Soldier's Myth

S 14820 2Conférencier: Céleste Lalime

W1 096

Quand: Jeudi 18 octobre 2018
: Édifice Centennial Hall,
       288 boul. Beaconsfield, Beaconsfield, H9W 4A4

Conférence en anglais, suivie d'une période de questions bilingue

 

 

 

 

 

 

Au Québec, la mémoire de la Grande Guerre renvoie automatiquement à une vision douloureuse de l’évènement. Créée et alimentée par des souvenirs à forte charge émotive tels la crise de la conscription, les émeutes de Pâques et l’inhospitalité de l’Armée canadienne envers les combattants canadiens-français, cette mémoire est non seulement négative, mais également victimisante. Acceptée et intégrée autant dans l’historiographie que dans la croyance collective, cette thèse du soldat canadien-français opprimé sera confrontée aux sources dans le cadre de cette conférence. En utilisant la presse anglophone et les témoignages de combattants, cette présentation lèvera le voile sur le regard anglo-saxon envers les Canadiens français et dans une plus large mesure, des relations interethniques durant la guerre.

Céleste Lalime est historienne, conférencière et professeur d’histoire. Ayant obtenu la plus haute distinction pour son mémoire de maîtrise en histoire réalisé à l’Université de Montréal, elle enseigne aujourd’hui l’histoire au Collège Bourget en plus de participer à diverses conférences et colloques internationaux et interuniversitaires au sujet de la Première Guerre mondiale. Elle a travaillé sur les champs de batailles en France à Vimy et Beaumont-Hamel en tant que guide-interprète et agente de recherche et participe présentement à l’élaboration d’un ouvrage sur les Fusiliers Mont-Royal dirigé par le Ministère de la défense nationale.