Chercher une Conférence


L'esclavage en Nouvelle-France et le Procès d'Angélique

 



Conférencier: Denyse Beaugrand-ChampagneEsclaveMarie-Angelique

 

Quand: Jeudi, 18 avril 2013, de 19h30 à 21h00


Lieu:    Bibliothèque de Beaconsfield, salle des média

 

            303 Beaconsfield Blvd, Beaconsfield, H9W 4A7

 

 

Conférence diaporama en français suivie d’une période de questions bilingue.

 

 

Cette présentation abordera la présence d'esclaves amérindiens et d'esclaves noirs en Nouvelle-France par le biais de documents d'archives et vous fera découvrir le procès d'une esclave accusée par la rumeur publique d'être à l'origine d'un terrible incendie à Montréal. Angélique subira la torture des brodequins et sera exécutée publiquement, le 21 juin 1734.


    Denyse Beaugrand Champagne est l'auteur du livre Le procès de Marie-Josèphe-Angélique.DenyseBeaugrandChampagne


Michel Chartier de Lotbinière, King's Engineer



I 15764z 1

Conférencier: Jean-Pierre RaymondMichelChartierDeLotbiniere

 

Quand: Jeudi, 21 mars 2013, de 19h30 à 21h00

 

Lieu:     Édifice Centennial Hall,

             288 Beaconsfield Blvd, Beaconsfield, H9W 4A4

 

Conférence en anglais suivie d’une période de questions bilingue.

 

L’ingénieur et passionné d’histoire Jean-Pierre Raymond de Dorval personnifie dans son costume d’ingénieur du Roy de 1758 le premier ingénieur né au Canada. Il vous parlera de la carrière et de la pensée politique de Michel Chartier de Lotbinière qui participa à la Guerre de succession d’Autriche, à la Guerre de 7 ans, à la Guerre d’indépendance des États-Unis et à la Révolution Française.  En 1763, il possédait 7 seigneuries, 5 dans la nouvelle Province de Québec dont celles de Lotbinière, de Vaudreuil et de Rigaud et deux dans la Province de New-York. Il participa à Londres au débat sur l’acte de Québec où il convainc La Chambre des communes d’adopter la Loi française (Coutume de Paris), la langue française et la religion catholique ce qui fait de la Province de Québec une société distincte.


The Montreal Region Forts from Nouvelle-France Era

(Les forts de la région montréalaise à l'époque de la Nouvelle-France)


I 14764z 1


Conférencier: René Chartrand

 

Quand: Jeudi, 21 février 2013, de 19h30 à 21h00


Lieu:     Édifice Centennial Hall,

             288 Beaconsfield Blvd, Beaconsfield, H9W 4A4

 

Conférence diaporama en anglais suivie d’une période de questions bilingue.

 

René Chartrand est né à Montréal et a fait ses études au Canada, aux États-Unis et aux Bahamas. Conservateur principal de la section des sites historiques nationaux de Parcs Canada durant près de trente ans, il est maintenant écrivain et consultant en histoire. Il a écrit près de 40 livres et des centaines d’articles publiés en Angleterre, en France, aux État-Unis et au Canada. Il demeure maintenant dans la région de la Gatineau au Québec.


Nouvelle-France, un « rêve d'empire » français


Conférencier: Gilles LabergeGillesLaberge

 

Quand: Jeudi, 17 janvier 2013, de 19h30 à 21h00


Lieu:     Édifice Centennial Hall,

             288 Beaconsfield Blvd, Beaconsfield, H9W 4A7

 

Conférence diaporama en français suivie d’une période de questions bilingue.

 

 

En mars 2009, Gilles Laberge nous avait parlé des Iroquoiens du Saint-Laurent. Il nous revient avec un survol de notre nouveau thème pour 2013, la Nouvelle-France :

 

Un « rêve d’empire » français des XVIIe et XVIIIe siècles dans la jeune Amérique.GillesLaberge CarteNouvelleFrance

 

Autant, cette jeune colonie allait progressivement atteindre des proportions colossales sur ce nouveau continent, autant le faible nombre de sa population et de son économie représentait de graves déficiences. Dans cette grande étendue vierge, où tout n’était que forêt à perte de vue, les trois principaux moteurs de l’économie furent les ressources naturelles des fourrures, d’ailleurs abondamment exploitées, et plus tard au XVIIIe siècle, le réseau des constructions militaires et les surplus agricoles. Pour pouvoir abondamment récolter les fourrures, des relations harmonieuses furent graduellement développées avec l’ensemble des premières nations, et inévitablement, les mesures de colonisation furent toujours reléguées au second plan.

 

Cette conférence permet de faire revivre et de replonger l’auditoire dans l’époque cruciale des pionniers et de la mise en place de la trame socio-économique du Canada actuel. La présentation cherche à fournir un tour d’horizon illustré, avec quantité d’images, des différentes facettes de la vie socio-économique de l’époque coloniale : géographie, population, politique, économique, militaire, religieux, en plus des composantes de la vie matérielle : architecture, alimentation et vêtements. En somme, une bonne introduction.

Pour l'année 2013, la Société historique Beaurepaire-Beaconsfield a choisi de vous présenter des conférences autour du thème La Nouvelle-France. Nos conférenciers vous surprendront par leurs sujets fort intéressants.



At a loss for words:

language endangerment and literacy  development

in First Nations communities


Conférencier: Lori Morris

 

Quand: Jeudi, 15 novembre 2012, de 19h30 à 21h00


Lieu:     Édifice Centennial Hall,

             288 Beaconsfield Blvd, Beaconsfield, H9W 4A7


 

Conférence en anglais suivie d’une période de questions bilingue.


Mon voyage vers la réconciliation


Conférencier : Francine LemayFrancine Lemay

 

Quand : Jeudi 18 octobre 2012, de 19h30 à 21h


Lieu : Salle des média de la bibliothèque de Beaconsfield,

         303, boul. Beaconsfield, Beaconsfield, H9W 4A7


Témoignage en français de Francine Lemay, résumés successifs en anglais par son mari, Daniel Lacasse.

Période de questions bilingue.

 

 

 

 

 

I 12669z 1

Francine Lemay est la sœur du caporal Marcel Lemay qui a été tué lors de la crise d’Oka en 1990. Elle exposera comment, 14 ans plus tard, le livre At the Woods’ Edge,

 

qui raconte l’histoire du peuple de Kanehsatake depuis l’arrivée des

 

Européens en terre d’Amérique, a changé sa perspective sur les Autochtones et comment sa rencontre avec Mavis Etienne l’a amenée sur la voie de la guérison et de la réconciliation. Ce livre qu’elle a traduit et dont le lancement a eu lieu le 11 juillet 2010 à Kanehsatake lui ouvre des portes pour créer des ponts entre Autochtones et non-Autochtones. À l’orée des bois vise à informer les Francophones et à faire tomber des préjugés ancrés dans la psyché sociale depuis bien des lunes.

 

 

Détentrice d’un baccalauréat en traduction de l’Université de Montréal et d’une majeure en études bibliques, Francine Lemay est travailleuse autonome et traduit, entre autres, le magazine In Touch des Ministères du pasteur Charles Stanley depuis près de douze ans.


Aboriginal Human Rights: Contemporary Perspectives

(Droits des aborigènes: perspectives contemporaines)


Conférencier : Ellen Gabriel, de Kanehsatà:keI 11785z 1

 

Quand : Jeudi 20 septembre 2012, de 19h30 à 21h


Lieu : Édifice Centennial Hall,

          288, boul. Beaconsfield, Beaconsfield, H9W 4A7


Conférence en anglais suivie d’une période de questions bilingue.



Mediation - the Historical Treaty Making Process and Its Revival

especially during the Oka Crisis

(Médiation et le processus de négociation de traités et son renouveau

surtout durant la Crise d'Oka)

 I 08225z 1


Conférencière : Maître Martha Montour


Quand : Jeudi 17 mai 2012, de 19h30 à 21h


Lieu : Édifice Centennial Hall,

          288, boul. Beaconsfield, Beaconsfield, H9W 4A7


Conférence en anglais suivie d’une période de questions bilingue.


suivie d'une présentation sur son travail de conservatrice par Elizabeth Montour

 

I 08231 1

 


André Quesnel, A Deerfield Descendant

(André Quesnel, un descendant de Deerfield)


Conférencier : André QuesnelI 07824z 1

 

Quand : Jeudi 19 avril 2012, de 19h30 à 21h


Lieu : Édifice Centennial Hall,

          288, boul. Beaconsfield, Beaconsfield, H9W 4A7


Conférence en anglais suivie d’une période de questions bilingue.

Bienvenue à tous. Entrée libre.


M. André Quesnel est un descendant de prisonniers qui avaient été ramenés dans la région de Montréal après le massacre de 1704 à Deerfield, au Massachusetts. Il nous parlera du trajet qu'ont suivi les prisonniers, depuis leur capture jusqu'à leur installation dans la région de Oka, après de multiples déménagements.