1867-Confederation-2017;

 

Honouring its Empire Loyalist Foundations:

 

Sir Charles Tupper, Prime Minister – A History

 

 

P1110167z 1Conférencier: Adrian Willison

Quand : Jeudi 20 avril 2017, de 19h30 à 21h

 :       Annexe Herb-Linder (Bowling Green)2017-04-20CharlesTupperPhoto 

303 Beaconsfield Blvd, Beaconsfield, H9W 4A7

 

Conférence en anglais. 

 

Une conférence loyaliste pour le 150e anniversaire de la Confédération canadienne, Sir Charles Tupper, descendant de Loyalistes établis en Nouvelle-Écosse, était un des Pères de la Confédération et un défenseur acharné de l’unité canadienne.

 

 

 


The Black Loyalists of the American Revolution, 1775-1783

(Les Loyalistes noirs de la Révolution américaine, 1775-1783)

 

P1110167z 1Conférencier: Adrian WillisonAdrianWillison BlackLoyalistMonument

 

QuandJeudi, 20 février 2014, de 19h30 à 21h00


Lieu:     Édifice Centennial Hall,

             288, boulevard Beaconsfield, Beaconsfield, H9W 4A4


Conférence en anglais suivie d’une période de questions bilingue.


L’histoire des Loyalistes noirs est très riche et diversifiée. Malgré tout, elle a été négligée par plusieurs historiens. Elle a aussi été mal comprise, créant une grande perte pour le patrimoine loyaliste. Lors de cette conférence, Adrian Willison nous présente d’abord la relocalisation de Loyalistes noirs dans la région

de Tracadie/Guysborough dans le nord-est de la Nouvelle-Écosse, puis les Loyalistes noirs qui se sont rendus à Londres en Angleterre.

 

 

 Migration, Genetics, and Social Stratification in Human Prehistory 

(Migration, générique et stratification sociale dans la préhistoire de l’humanité)

 

 

Conférencier: Alex Kim

Kim36

Quand : Jeudi, 19 mai 2016, de 19h30 à 21h

 :       Édifice Centennial Hall
             288, boul. Beaconsfield, Beaconsfield, H9W 4A4

 

Conférence en anglais


Alex Kim nous donnera son point de vue sur la préhistoire de l’humanité à partir de données de l’ensemble du génome de l’ADN ancien et de l’avènement de dialogue sur la génétique, l’archéologie et la linguistique historique. Géographiquement, l’accent sera vraisemblablement mis sur l’Amérique du Nord.

 

2016-05-19 AlexKimInRussianAltaiRegionAlexander M. Kim
B.A. Harvard 2013 (Organismic & Evolutionary Biology; Uyghur language).
Research associate 2013-15, David Reich Ancient DNA Laboratory, Dept. of Genetics, Harvard Medical School:

Kim05

- explorer l’histoire de la population humaine à partir de données des génétiques ancienne et moderne.
Ph.D. candidate 2015- in Archaeology, Dept. of Anthropology, Graduate School of Arts & Science, Harvard University:
- étudier les questions de migration, de diversité et de stratification sociale dans le passé de l’humanité,
particulièrement dans les hautes latitudes de l’Eurasie et de l’Amérique du Nord, mais aussi en Asie centrale et dans l’ensemble du Pacifique.
- en espérant faire la synthèse de la génétique et d’autres sujets de recherche (e.g. archéologie classique, linguistique historique)
pour une perspective plus complète de la préhistoire de l’humanité.

Kim11


A Woman at War – Elsie Reford and WWI

(Une femme à la guerre – Elsie Reford et la Première guerre mondiale)

 


ConférencierAlexander RefordP1230111z

 

QuandJeudi, 20 novembre 2014, de 19h30 à 21h00


Lieu:     Bibliothèque de Beaconsfield

             303, boul. Beaconsfield, Beaconsfield, H9W 4A7

Conférence en anglais suivie d’une période de questions bilingue.


 

WomenWarPoster ForAlexRefordLes femmes montréalaises ont joué un rôle de premier plan dans l’effort de guerre qui mobilisa la société canadienne, de 1914 à 1918. Travaillant dans les manufactures de munitions, faisant des levées d’argent pour le Fond patriotique canadien, tricotant des bas pour les soldats au front, contribuant aux débats politiques sur la conscription et attendant le retour de fils ou maris soldats, presque toutes les femmes de Montréal étaient touchées d’une manière ou d’une autre par la Première guerre mondiale.

 

Elsie Reford se trouvait dans une position favorable pour contribuer à l’effort de guerre. Son fils ainé, Bruce, était officier dans l’armée britannique. Son frère Frank Meighen était commandant du 14e bataillon du Corps expéditionnaire canadien (The Royal Montreal Regiment). Son mari, Robert Reford, était représentant pour plusieurs navires transportant troupes, munitions et fournitures vers l’Angleterre. Son beau-frère, Dr. Lewis Reford, était un des médecins ayant formé la Royal Canadian Army Medical Corps (Number 3 Canadian General Hospital (McGill)). Elle-même passa une grande partie de la Première guerre à Londres, comme volontaire traduisant des livres de l’état-major général allemand en anglais pour le War Office. Son cousin, Arthur Meighen, était ministre dans le gouvernement Borden responsable de la si détestée Loi de la conscription et un des politiciens les plus controversés de son temps.

 

À partir de lettres et de discours de Elsie Reford de la période de guerre, son arrière-petit-fils Alexander Reford illustrera comment Montréal a réagit à la guerre et présentera les débats qui ont divisé et unis les montréalais durant les années de guerre.

 P1230119z

Alexander Reford est directeur des Jardins de Métis / Reford Gardens. Ayant étudié à l’université de Toronto et à l’université d’Oxford, il est auteur de plusieurs livres sur l’histoire du Québec et des jardins:

Des jardins oubliés 1860-1960,

Guidebook to the Reford Gardens,

Au rythme du train 1859-1970,

Elsie’s Paradise – Reford Gardens,

Treasures of Reford Gardens - Elsie Reford’s Floral Legacy,

The Metis Lighthouse.

I 04707 1

 

Une courte démonstration de

danses écossaises accompagnées de cornemuses par les Cadets de l'air de l'escadrille 803

nous mettra dans l’ambiance avant la conférence


 « Écossaise en surface, Irlandaise par ses racines et Anglaise de cœur »

I 04720z 1
La vie et l’époque de Elsie Reford, comment l’influence de son héritage écossais et irlandais façonnera la conception du monde de cette montréalaise anglophone et la rendra plus Anglaise, plus impérialiste et plus Canadienne.

 

Conférencier : l’historien Alexander Reford, arrière-petit-fils de Elsie Reford

 

Quand : Jeudi 17 novembre 2011 de 19h30 à 21h

 

Lieu : à l’Annexe à l’hôtel de ville,  303, boul. Beaconsfield (entrée à l’extrémité ouest du stationnement)

 

Conférence en anglais suivie d’une période de questions bilingue


Bienvenue à tous. Entrée libre.

  Elsie Reford

Écossaise en surface, Irlandaise par ses racines et Anglaise de cœur Elsie Reford était une résidente d’été de Beaconsfield. Son mari possédait une grande propriété à la pointe Thompson à Beaurepaire (1896-1907). Durant ses premières années de mariage, ses étés s’écoulent paisiblement sur les rives du lac Saint-Louis jusqu’à ce qu’elle obtienne l’accès puis, par la suite, les titres de propriété du domaine de pêche de son oncle, Estevan Lodge, à Grand-Métis dans le Bas Saint-Laurent. Plus tard, elle transformera ce domaine en un vaste jardin ornemental connu aujourd’hui sous le nom Les Jardins de Métis – Reford Gardens.

 

Comme plusieurs montréalais anglophones de son époque, les parents d’Elsie Reford sont des immigrants venus entreprendre une nouvelle vie au Canada. D’héritage aussi bien écossais qu’irlandais, elle était pourtant Anglaise de cœur. Canadienne engagée, sa vision du monde, ses influences, ses références culturelles ont été grandement influencées par ses nombreux voyages en Angleterre et par l’attrait de l’Angleterre et son idéal impérial. Malgré son héritage des qualités écossaises de travailleurs acharnés et pragmatiques, ses goûts  pour les vêtements, la littérature, les arts, la musique, la politique et les plantes sont assurément d’influence anglaise.

 

L’historien Alexander Reford, arrière-petit-fils de Elsie Reford, nous présentera la vie et l’époque de Elsie Reford, comment l’influence de son héritage écossais et irlandais façonnera la conception du monde de cette montréalaise anglophone et la rendra plus Anglaise, plus impérialiste et plus.


André Quesnel, A Deerfield Descendant

(André Quesnel, un descendant de Deerfield)


Conférencier : André QuesnelI 07824z 1

 

Quand : Jeudi 19 avril 2012, de 19h30 à 21h


Lieu : Édifice Centennial Hall,

          288, boul. Beaconsfield, Beaconsfield, H9W 4A7


Conférence en anglais suivie d’une période de questions bilingue.

Bienvenue à tous. Entrée libre.


M. André Quesnel est un descendant de prisonniers qui avaient été ramenés dans la région de Montréal après le massacre de 1704 à Deerfield, au Massachusetts. Il nous parlera du trajet qu'ont suivi les prisonniers, depuis leur capture jusqu'à leur installation dans la région de Oka, après de multiples déménagements.

 

A Report of Revolution and Refugees from a Jarvis Journal 

(Rapport sur la révolution et les réfugiés, tiré du journal intime d'un Jarvis)

 



ConférencièreAnn Jarvis Boa, U.E.AnnJarvisBoa

 

QuandJeudi, 18 septembre 2014, de 19h30 à 21h00


Lieu:     Édifice Centennial Hall,

             288, boul. Beaconsfield, Beaconsfield, H9W 4A4

Conférence en anglais suivie d’une période de questions bilingue.


 

Ann Jarvis Boa, auteur de My Eventful Life: Stephen Jarvis, U.E., 1756-1840, a choisi son arrière-arrière-grand-père comme sujet de sa conférence. Du Connecticut au Haut Canada, en passant par le Nouveau-Brunswick, Stephen écrivit son journal intime, racontant ses expériences durant la Révolution américaine. À partir de journaux intimes, lettres et photographies conservés par son grand-père Arthur Jarvis, Ann Jarvis Boa fait revivre une partie de l’histoire du Canada tel que vécue par une famille de Loyalistes de l’Empire uni.

 




Photographe Geoff Parkin

 

 

Pointe-Claire au temps de la Nouvelle-France


P1090295z 1Conférencier: Claude Arsenault2013-11-21ClaudeArsenaultMoulinCroixPteClaire

 

QuandJeudi, 21 novembre 2013, de 19h30 à 21h00


Lieu:     Édifice Centennial Hall,

             288 Beaconsfield Blvd, Beaconsfield, H9W 4A4


Conférence en français suivie d’une période de questions bilingue.


 

La Société pour la Sauvegarde du Patrimoine de Pointe-Claire produit un livre pour le 300e anniversaire de la paroisse de Pointe-Claire (1713-2013).

Claude Arsenault, président de cette société, nous présente la partie de ce livre portant sur la période de la Nouvelle-France, de l’établissement des premiers censitaires jusqu’à la conquête par l’Angleterre.

Rock Art of the Eastern Canadian Shield

(Art rupestre dans l'est du Bouclier canadien)

 

P1370478z

Conférencier: Daniel Arsenault

2016-04-21DanielArsenault

Quand : Jeudi, 21 avril 2016, de 19h30 à 21h

 :       Édifice Centennial Hall
             288, boul. Beaconsfield, Beaconsfield, H9W 4A4

 

Conférence en anglais suivie d’une période de questions bilingue.


Docteur en anthropologie avec spécialisation en archéologie précolombienne de l’Université de Montréal, Daniel Arsenault mène depuis une douzaine d’années des recherches qui portent sur les sites d’art rupestre autochtones du Bouclier canadie

n et de l’Arctique de l’E

st, autant pour ce qui est de l’analyse de leur

P1370473z

contenu que pour leur conservation et leur

mise en valeur. L’étude de l’art rupestre l’a conduit à réaliser des études de sites au Québec et au Canada, en Australie, en Italie, aux Etats-Unis, dans les Antilles et au Brésil. Il dirige actuellement un groupe de travail international dont le mandat est la production d’un document novateur sur la documentation des sites rupestres dans le monde.


Walter Percy Adams – Veteran of WWI and WWII

(Walter Percy Adams – Vétéran des 1e et 2e Guerres mondiales)

 


P1330879z 1ConférencierDavid PelletierWPAdams1917-12-25 EastbourneSussex

QuandJeudi, 15 octobre 2015, de 19h30 à 21h00

Lieu:     Édifice Centennial Hall

            288, boul. Beaconsfield, Beaconsfield, H9W 4A4


Conférence en anglais suivie d’une période de questions bilingue.


 

Walter Percy Adams, le grand-père maternel de notre conférencier, a participé aux deux grandes guerres mondiales. Il a été plus actif durant la Première guerre et a reçu entre autres la Médaille de conduite distinguée (Distinguished Conduct Medal ou DCM) et la Médaille militaire (Military Medal ou MM). David nous montrera toutes les médailles des deux grandes guerres ainsi que des souvenirs rapportés par Walter Percy Adams.

 

Celui-ci est cité (disponible en anglais seulement) sur le site commémorant les soldats de la 117th Easter Townships Battalion pour lequel il a été un des premiers volontaires. Il a combattu sous le 14e Régiment royal Montréal durant la plupart de son service outremer.

 

Les grands-parents maternels et paternels de David ont vécu à Beaconsfield. Par contre Walter Percy Adams a passé la plus grande partie du temps à l’hôpital des vétérans ayant souffert durant ses dernières années des effets du gaz moutarde sur le champ de bataille de la Première guerre mondiale à la Côte 70 (Hill 70). Il s’est aussi retrouvé à la Crête de Vimy et au Canal du Nord en 1918.

 

WPAdamsMedals